top of page

Le défi de la rénovation énergétique du parc immobilier français


On a beaucoup parlé de l’interruption des Césars 2023 … mais peu de gens savent que cette action avait pour objectif de promouvoir un vaste plan de rénovation des logements en France !


🔍 Pourquoi ?

• L’impact du secteur immobilier dans son ensemble sur l’environnement est considérable : presque la moitié de l’énergie consommée en France et un tiers des gaz à effet de serre.


• 45% des logements d’Ile de France ont des DPE E, F ou G et sont donc voués à être interdits à la location 🏚️ 🚫


• La construction neuve consomme énormément de matières premières (80 fois plus que la rénovation d’un même volume !) 🏗️🚧 sans parler de son impact sur l’artificialisation des sols (trois fois la superficie de Paris artificialisée chaque année en France…), première cause d’effondrement de la biodiversité 🐢


🚀Quelles solutions ?

Pour attendre son objectif de neutralité carbone à horizon 2050, la stratégie de l’Etat Français est claire : Rénovation massive du parc immobilier français et densification de l’habitat urbain. ✅🏢


➡️ Concrètement, cela se traduit par la fiscalité :

• Forte réduction des avantages sur les logements neufs (bye bye Pinel 👋)

• Renforcement des incitations fiscales pour la rénovation (doublement du plafond de déduction du déficit foncier) 👏 Dispositif Denormandie 🤩

• Interdiction de location des logements les plus énergivores. 🔴


Chez Groupe FL, nous sommes convaincus que cette tendance est une formidable opportunité pour des investissements immobiliers utiles avec des impacts concrets !


Sources :


Présentation synthétique du rapport « zéro artificialisation nette »


Présentation du rapport de l’ADEME « Transition(s) 2050, agir maintenant pour le climat »


Rapport de l’ADEME « Prospectives 2035 et 2050 de consommation de matériaux pour la construction neuve et la rénovation énergétique BBC »


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page